Accueil Association des Sourds et Malentendants de Pontarlier Contact

Présentation

Qui sommes-nous ?

L’association des sourds et malentendants de Pontarlier, rassemble tout particulièrement des personnes malentendantes ou devenues sourdes, après l’acquisition de la parole, ainsi que toute personne intéressée par le phénomène croissant de la malaudition, que ce soit dans leur entourage personnel ou professionnel.
Les sourds profonds sont également les bienvenus. 

Mal reconnu par l’entourage comme par le grand public, la surdité ou l’aggravation d’un déficit auditif entraîne souvent : dévalorisation, repli sur soi, bouleversements professionnels voire exclusion sociale.

Les aides techniques comme les appareils auditifs, l’apprentissage de la Lecture Labiale, du L.P.C., de la Langue Sourde ou le recours à l’écrit aideront le malentendant à surmonter les difficultés. La rencontre avec d’autres personnes dans la même situation, au sein d’une association, constitue une aide psychologique importante.
 

L’Association a pour but la lutte contre les effets de la surdité elle veut aussi combattre l’isolement moral auquel sont exposées, les personnes ayant des problèmes d’audition. Intéresser le public et les autorités à leur cause et pratiquer l’information et l’entraide.

Objectifs de l'association

Inciter la personne malentendante et devenue sourde à manifester clairement ses besoins et à refaire confiance à ce qui est possible de communication orale. Renforcer ses compétences spécifiques. L’aider à trouver son identité de personne handicapée de l’ouïe.

Lui donner l’envie, les informations nécessaires et les possibilités concrètes de se fixer à nouveau des buts de vie sociale et professionnelle en toute connaissance de cause (les propres limites de communication orale).

S’engager à faire connaître auprès du grand public les difficultés bien réelles mais cachées des personnes malentendantes. Y valoriser leurs compétences sociales.
Œuvrer à la communication entre personnes qui entendent bien et personnes handicapées de l’ouïe. Engager les personnes qui entendent bien à s’adresser systématiquement aux malentendants en respectant les règles de base de la communication avec elles.

Exiger sans relâche des pouvoirs publics, des médias, de tout organisme privé et public
qu’ils installent systématiquement les moyens techniques facilitant la réception auditive des malentendants (boucles magnétiques, téléphones à induction, etc.) pallient les pertes orales par le visuel (sous- et sur titrages, textes courts mis en valeur par couleurs, pictogrammes, mise à disposition de rétro projecteur, fax, accès Internet, etc.).

Porter au plan social et politique les besoins des personnes malentendantes afin que celle-ci bénéficient d’aides fondamentales au même titre que les handicapés atteints de handicaps visibles.